L’objet de la communication est de présenter les premiers résultats d’une analyse géostatistique sur le profil des acquéreurs et vendeurs de maisons dans les espaces ruraux en France. L’analyse repose sur l’exploitation de la base notariale PERVAL pour la période 2000-2012 à l’échelle des cantons métropolitains français. Au-delà des caractéristiques du bien en transaction (superficie, localisation, prix), la base PERVAL permet de renseigner le profil des acquéreurs et vendeurs selon la catégorie socio-professionnelle, l’âge, la nationalité et la commune de provenance.

Si il est aujourd’hui admis que le fonctionnement contemporain des marchés immobiliers joue un rôle grandissant dans les processus de fragmentation territoriale, que nous apprennent alors les caractéristiques du marché des maisons individuelles sur la géographie sociale des espaces ruraux ?

L’analyse des transactions confirme des résultats en partie connus : tendance à la segmentation des espaces périurbains d’intensité variable selon le rang métropolitain, existence de marché de report en grande périphérie des agglomérations pour les professions intermédiaires et les employés, rôle des migrations résidentielles de longue distance dans la recomposition sociale de certains espaces ruraux, etc. Elle permet aussi d’appréhender des phénomènes plus rarement étayés statistiquement : reproduction résidentielle des catégories populaires rurales, « gentrification » de certains espaces ruraux à forte aménités environnementales.




Start video
Check the box to indicate the beginning of playing desired.

Scoreboard

Click below to refresh the information.